Métamorphosis

Bienvenue dans l'alcôve des frêles papillons ..
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Poèmes de Baudelaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kirjava
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 690
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Poèmes de Baudelaire   Jeu 9 Nov - 20:47

Voici quelques petits poèmes de Charles Baudelaire, tirés de son oeuvre majeur, les Fleurs du Mal ( qui lui vaudra un procès retentissant ).Utilisons ce qu'il est marqué sur le bouquin, ça fait toujours cultivé.
Postez vos préférés

"A une Passante"
La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
Une femme passa, d'une main fastueuse
Soulevant, balançant le feston et l'ourlet;

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son œil, ciel livide où germe l'ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

Un éclair... puis la nuit! - Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité?

Ailleurs, bien loin d'ici! trop tard! jamais peut-être!
Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
O toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais!


"Danse Macabre"
Fière, autant qu'un vivant, de sa noble stature,
Avec son gros bouquet, son mouchoir et ses gants,
Elle a la nonchalance et la désinvolture
D'une coquette maigre aux airs extravagants.

Vit-on jamais au bal une taille plus mince?
Sa robe exagérée, en sa royale ampleur,
S'écroule abondamment sur un pied sec que pince
Un soulier pomponné, joli comme une fleur.

La ruche qui se joue au bord des clavicules,
Comme un ruisseau lascif qui se frotte au rocher,
Défend pudiquement des lazzi ridicules
Les funèbres appas qu'elle tient à cacher.

Ses yeux profonds sont faits de vide et de ténèbres,
Et son crâne, de fleurs artistement coiffé,
Oscille mollement sur ses frêles vertèbres.
O charme d'un néant follement attifé .

Aucuns t'appelleront une caricature,
Qui ne comprennent pas, amants ivres de chair,
L'élégance sans nom de l'humaine armature.
Tu réponds, grand squelette, à mon goût le plus cher!

Viens-tu troubler, avec ta puissante grimace,
La fête de la Vie ? ou quelque vieux désir,
Éperonnant encor ta vivante carcasse,
Te pousse-t-il, crédule, au sabbat du Plaisir?

Au chant des violons, aux flammes des bougies,
Espères-tu chasser ton cauchemar moqueur,
Et viens-tu demander au torrent des orgies
De rafraîchir l'enfer allumé dans ton cœur ?

Inépuisable puits de sottise et de fautes !
De l'antique douleur éternel alambic !
A travers le treillis recourbé de tes côtes
Je vois, errant encor, l'insatiable aspic.

Pour dire vrai, je crains que ta coquetterie
Ne trouve pas un prix digne de ses efforts ;
Qui, de ces cœurs mortels, entend la raillerie ?
Les charmes de l'horreur n'enivrent que les forts !

Le gouffre de tes yeux, plein d'horribles pensées,
Exhale le vertige, et les danseurs prudents
Ne contempleront pas sans d'amères nausées
Le sourire éternel de tes trente-deux dents.

Pourtant, qui n'a serré dans ses bras un squelette,
Et qui ne s'est nourri des choses du tombeau ?
Qu'importe le parfum, l'habit ou la toilette?
Qui fait le dégoûté montre qu'il se croit beau.

Bayadère sans nez, irrésistible gouge,
Dis donc à ces danseurs qui font les offusqués :
«Fiers mignons, malgré l'art des poudres et du rouge,
Vous sentez tous la mort! O squelettes musqués,

Antinoüs flétris, dandys à face glabre,
Cadavres vernissés, lovelaces chenus,
Le branle universel de la danse macabre
Vous entraîne en des lieux qui ne sont pas connus!

Des quais froids de la Seine aux bords brûlants du Gange,
Le troupeau mortel saute et se pâme, sans voir
Dans un trou du plafond la trompette de l'Ange
Sinistrement béante ainsi qu'un tromblon noir.

En tout climat, sous tout soleil, la Mort t'admire
En tes contorsions, risible Humanité,
Et souvent, comme toi, se parfumant de myrrhe,
Mêle son ironie à ton insanité !


Dernière édition par le Jeu 9 Nov - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Bathorya
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 556
Localisation : En vadrouille (Rouen)
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Jeu 9 Nov - 21:11

Topic toujours aussi autant apprécié, c'est Baudelaire ! Huhu.

Les bijoux
La très-chère était nue, et, connaissant mon coeur,
Elle n'avait gardé que ses bijoux sonores,
Dont le riche attirail lui donnait l'air vainqueur
Qu'ont dans leurs jours heureux les esclaves des Maures.

Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur,
Ce monde rayonnant de métal et de pierre
Me ravit en extase, et j'aime à la fureur
Les choses où le son se mêle à la lumière.

Elle était donc couchée et se laissait aimer,
Et du haut du divan elle souriait d'aise
A mon amour profond et doux comme la mer,
Qui vers elle montait comme vers sa falaise.

Les yeux fixés sur moi, comme un tigre dompté,
D'un air vague et rêveur elle essayait des poses,
Et la candeur unie à la lubricité
Donnait un charme neuf à ses métamorphoses ;

Et son bras et sa jambe, et sa cuisse et ses reins,
Polis comme de l'huile, onduleux comme un cygne,
Passaient devant mes yeux clairvoyants et sereins ;
Et son ventre et ses seins, ces grappes de ma vigne,

S'avançaient, plus câlins que les Anges du mal,
Pour troubler le repos où mon âme était mise,
Et pour la déranger du rocher de cristal
Où, calme et solitaire, elle s'était assise.

Je croyais voir unis par un nouveau dessin
Les hanches de l'Antiope au buste d'un imberbe,
Tant sa taille faisait ressortir son bassin.
Sur ce teint fauve et brun, le fard était superbe !

Et la lampe s'étant résignée à mourir,
Comme le foyer seul illuminait la chambre,
Chaque fois qu'il poussait un flamboyant soupir,
Il inondait de sang cette peau couleur d'ambre !


Le vampire
Toi qui, comme un coup de couteau,
Dans mon coeur plaintif es entrée ;
Toi qui, forte comme un troupeau
De démons, vins, folle et parée,

De mon esprit humilié
Faire ton lit et ton domaine ;
- Infâme à qui je suis lié
Comme le forçat à la chaîne,

Comme au jeu le joueur têtu,
Comme à la bouteille l'ivrogne,
Comme aux vermines la charogne,
- Maudite, maudite sois-tu !

J'ai prié le glaive rapide
De conquérir ma liberté,
Et j'ai dit au poison perfide
De secourir ma lâcheté.

Hélas ! le poison et le glaive
M'ont pris en dédain et m'ont dit :
" Tu n'es pas digne qu'on t'enlève
A ton esclavage maudit,

Imbécile ! - de son empire
Si nos efforts te délivraient,
Tes baisers ressusciteraient
Le cadavre de ton vampire ! "


Le chat (1)
Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux ;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d'agate.

Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s'enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,

Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,

Et, des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum
Nagent autour de son corps brun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bathorya
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 556
Localisation : En vadrouille (Rouen)
Date d'inscription : 01/11/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Jeu 9 Nov - 21:13

La musique
La musique souvent me prend comme une mer !
Vers ma pâle étoile,
Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther,
Je mets à la voile ;

La poitrine en avant et les poumons gonflés
Comme de la toile,
J'escalade le dos des flots amoncelés
Que la nuit me voile ;

Je sens vibrer en moi toutes les passions
D'un vaisseau qui souffre ;
Le bon vent, la tempête et ses convulsions

Sur l'immense gouffre
Me bercent. D'autres fois, calme plat, grand miroir
De mon désespoir !


Bon, je pourrais continuer longtemps ainsi....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirjava
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 690
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Jeu 9 Nov - 21:15

moi aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Nemeth
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Masculin Nombre de messages : 224
Age : 46
Localisation : Brest
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Jeu 9 Nov - 21:36

Kirjava a écrit:

Pstez vos préférés
Merci Kirja, tu viens de le faire pour moi. Avec le tout premier poème...

Mais en voici un second que j'aime énormément (et mis en musique par Dead Souls Rising)

La Mort Des Amants
Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d'étranges fleurs sur des étagères,
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux.

Usant à l'envi leurs chaleurs dernières,
Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux,
Qui réfléchiront leurs doubles lumières
Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.

Un soir fait de rose et de bleu mystique,
Nous échangerons un éclair unique,
Comme un long sanglot, tout chargé d'adieux ;

Et plus tard un Ange, entr'ouvrant les portes,
Viendra ranimer, fidèle et joyeux,
Les miroirs ternis et les flammes mortes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/nemethworld
Daenerys
Chrysalide
Chrysalide
avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 31
Date d'inscription : 29/10/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Ven 10 Nov - 1:50

Bien qu'étant une inconditionnelle de Rimbaud depuis un bail (huhu), j'aime beaucoup Baudelaire. Et surtout celui-là...



*** La Fontaine de Sang ***


Il me semble parfois que mon sang coule à flots,
Ainsi qu'une fontaine aux rythmiques sanglots.
Je l'entends bien qui coule avec un long murmure,
Mais je me tâte en vain pour trouver la blessure.

À travers la cité, comme dans un champ clos,
Il s'en va, transformant les pavés en îlots,
Désaltérant la soif de chaque créature,
Et partout colorant en rouge la nature.

J'ai demandé souvent à des vins captieux
D'endormir pour un jour la terreur qui me mine ;
Le vin rend œil plus clair et l'oreille plus fine !

J'ai cherché dans l'amour un sommeil oublieux ;
Mais l'amour n'est pour moi qu'un matelas d'aiguilles
Fait pour donner à boire à ces cruelles filles !


* * *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alucard
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Masculin Nombre de messages : 149
Age : 32
Localisation : brest/lille
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Ven 10 Nov - 2:00

raaaaaas ce Beaudelaire il été doué ..

domage qu'il a été connu aprés sa mort et qui sois pas de ce siecle,il été très bon et restera mon poête preféré je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crapaud
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Masculin Nombre de messages : 160
Age : 32
Localisation : 95, Région Parisienne
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Ven 10 Nov - 2:03

Sympa, mais j'préfère Alfred de MUSSET

Argumentaire introuvable


0/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drunkheart
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 27
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Dim 25 Mar - 14:26

j'aime bien baudelaire, mais je préfère nettement Rimbaud :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pleureusedeneige.canalblog.com/
Kirjava
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 690
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Dim 25 Mar - 20:51

Gneugneugneu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Drunkheart
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 27
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Lun 26 Mar - 20:07

Kirjava a écrit:
Gneugneugneu
rooh, bah je trouve que Baudelaire c'est agréable à lire, c'est très musical, mais je préfère me plonger dans les méandres de Rimbaud, avec ses textes totallement herméthique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pleureusedeneige.canalblog.com/
Nibelheim
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 149
Age : 29
Localisation : {Ailleurs}
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Lun 26 Mar - 20:35

J'aime beaucoup Rimbaud également, mais je ne pense pas que les deux soient vraiment comparables. Merci pour ces poèmes en tout cas, Baudelaire est souvent une entrée dans la poésie pour beaucoup d'ados (enfin je crois, libre à vous de me contredire). J'aime énormément sa musicalité, certaines images et leurs forces, on sent qu'il annonce quelque chose de nouveau, qui arrivera avec Rimbaud, notament, par exemple. Pour moi, Baudelaire est le poète de la transition, qui annonce la modernité, l'effleure, sans vraiment la connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogozure.blogspot.com
Kirjava
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 690
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Lun 26 Mar - 20:56

Pour beaucoup d'ados... Sûrement parce qu'il a quelque chose de tourmenté, de torturé dans tous ses écrits, même si à la base ce n'est pas ça qui doit ressortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Nibelheim
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 149
Age : 29
Localisation : {Ailleurs}
Date d'inscription : 28/12/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Lun 26 Mar - 22:21

Oh je n'ai pas dit ça, bien sûr qu'on ne peut réduire l'écriture de Baudelaire à ce mal être. La recherche esthétique est très importante, une nouvelle vision du "laid" (ah Rimbaud ne serait-il pas si loin que ça finalement ?), une capacité à peindre les choses ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blogozure.blogspot.com
Drunkheart
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 27
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Mar 27 Mar - 20:24

Oui, je trouve qu'il ya un énorme travail d'écriture chez baudelaire, avec des formes de rimes et des expressions assez audacieuse pour l'époque. Ces poèmes sont une sorte de prolongation et en même temps de submertion du Romantisme, tout en annonçant le Moderne. Un poète au milieu d'une charnière, c'est sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pleureusedeneige.canalblog.com/
Kirjava
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 690
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Mar 27 Mar - 22:58

^^


Mais, il est vrai, que mon peu de connaissance poétique ne m'a jamais fait lire que Baudelaire.
Nous avons la chance d'avoir Poete.com et les tas de poèmes qu'on nous offre pour pas mal d'auteur mais je préfère lire en dehors d'internet (et je n'ai pas d'imprimante)... :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Drunkheart
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 27
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Mer 28 Mar - 18:44

J'ai toujours detester la poésie, je ne m'y suis mise que recement.
Et comme c'est ce que j'étudie en ce moment, baudelaire et rimbaud..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pleureusedeneige.canalblog.com/
Kirjava
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 690
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Mer 28 Mar - 19:51

Quand tu dis détester la poésie, entends-tu ces histoires de vers, de syllabes et autres règles qui peuvent sembler contraignantes?

Ou ces merveilleux textes[proses, nouvelles] qui oscillent sous la beauté des roses et celle des nymphes?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Drunkheart
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 148
Age : 27
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Jeu 29 Mar - 21:11

Disosn que je ne faisais pas la différence, je ne m'y étais jamais réellement penchée avant ces quelques mois. Maintenant, je reste bien difficile, et ces rimes me semblent toujours trop fermée. Mais, le génie surgit nulle part et partout, alors je me delecte de tous ce que je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pleureusedeneige.canalblog.com/
Minosium
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Masculin Nombre de messages : 474
Age : 26
Localisation : [Corrèze]
Date d'inscription : 29/12/2006

MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   Mar 24 Avr - 15:28

L'Homme et la Mer :


HOMME Livre, toujours, tu chériras la mer !
La mer est ton miroir; tu contemple ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur,
Se distrait quelques fois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets;
Homme, nul n'a sondé le fond de ton abîmes,
O mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets!

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
O lutteurs éternels, ô frères implacables !


Charles Beaudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://winterland.cowblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poèmes de Baudelaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poèmes de Baudelaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les poèmes pourris
» Mes poèmes d'amour
» Les poèmes qu'ils sont beaux
» [Catégorie - Poesie] "Poésies d'Olivier O."
» Poème à ma mie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Métamorphosis :: Arts & Créations :: ◦●◦ Bibliothèque ◦●◦-
Sauter vers: