Métamorphosis

Bienvenue dans l'alcôve des frêles papillons ..
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La mort.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Gaya
Chrysalide
Chrysalide
avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: La mort.   Ven 18 Mai - 14:44

Les ondes lumineuses sont des ondes électromagnétiques, de même nature que les ondes radio, par exemple, caractérisées par leur longueur d'onde. La lumière est à la fois une onde et une particule (appelé photon, en effet). Mais ces photons ne sont pas vraiment de la matière, puisqu'ils n'ont pas de masse.

Monsieur Wikipédia a écrit:
Le photon est une particule de masse nulle et de spin égal à 1, c'est donc un boson. La matière quant à elle est constituée de fermions, comme, entre autres, les quarks dont sont faits les noyaux atomiques, et les électrons qui leur sont liés.
La lumière, comme les ondes hertziennes ou radio ne sont pas de la matière.

Si ce décalage de masse dont tu parlais est "le poids de l'âme", c'est que l'âme a un poids, donc une matière, une existence tangible et matérielle.
Une chose ne peut pas être à la fois matérielle ET immatérielle, ce me semble.
Si l'âme à un poids, elle est une matière. Pour être présente dans le corps, elle ne peut donc être que dans l'un des états (ou phase) de la matière. Les plus connus sont liquide, solide et gazeux. J'imagine d'après ton discours que tu ne visualise pas l'âme comme étant dans l'un de ces états. Il y a donc d'autres états de la matière, moins connus :
Le plasma : Pour que l'âme soit dans cet état, il faut soit qu'elle soit chauffée longtemps et progressivement jusqu'à une température de quelques milliers de degrés, soit qu'elle soit ionisé par influence extérieure (ce qui ioniserait aussi le corps contenant cette âme, nous transformant en vapeur, sympatoch, non ?)
Le cristal liquide : c'est un liquide dont les molécules sont organisées, comme s'il s'agissait d'un cristal. le cristal liquide combine les propriété des deux. Mais tu dis ne pas voir l'âme comme un liquide, donc, à exclure.
Le condensat de Bose-Einstein : Un condensat de Bose-Einstein est un état de la matière formé de bosons à une température suffisamment basse. Pour les baryon, ça correspond à l'état de superfluide. Voir au dessous...
Le superfluide : Les physiciens ont constaté qu'en dessous de la température critique de 2,17 Kelvin, (soit -270,98°C), L'hélium 4 arrive au stade de superfluide, fluide à la viscosité nulle. Bon, pour que l'âme sois superfluide, il faudrait qu'elle soit à une température proche de 0 Kelvin (-273.15°C, si je ne m'abuse).

Si l'âme à une masse, elle est de la matière baryonique (composée de baryon), et ne peut donc être que dans l'un de ces états susditements évoqués.
Alors, l'âme est constituée de Boson ou de Baryon ? Bien sûr on en sait rien, et on ne le saura jamais, mais si ce décalage de poids est du à l'âme, elle est baryonique, donc forcément dans l'un de ces états. Regarde les températures, les conditions physique, sachant qu'on parle de quelque chose contenu dans notre corps...
Mais si l'âme est composée de Boson, alors elle n'a pas de masse, donc sa disparition ne peut être à l'origine du déficit de poids.
Mais je dis ça, c'est vrai que la science n'a pas encore réponse à tout. Ce ne sont que des éléments de réflexion, rien de plus.

Au fait, je te remercie, grace à cette discussion, me voilà enfin obligé de relire de vieux cours et de me cultiver sur des sujets que je n'aborde pas souvent. J'admet avoir quelques difficultés en physique, et un violent blocage au niveau de la théorie des quantas, et tu m'obliges à en faire fie, vraiment, merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirjava
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 690
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: La mort.   Ven 18 Mai - 16:07

Muhahahaha je vais faire ma méchante.

Gaya, tu évolues dans la logique de la science, mais qu'est-ce qui prouve que la science est vraie, que toutes règles, toutes démonstrations, toutes hypothèses prouvées soient vraies. Je n'entend pas là ni mensonges, ni croyances mais plutôt qu'accorder vérité à la science pour moi c'est limiter le monde. Qu'est-ce qui prouve qu'il n'existe pas un autre état expliquant l'existence de l'âme.
C'est comme dans l'univers, on ne connait même pas la moitié de ce qu'il contient, on parle de la matière noire, poussière pour Pullman, masse manquante en théorie. Accordons de l'importance pour cette dernière chose "masse manquante". Cela peut très bien dire une masse imperceptible, immatérielle pour ré-utiliser les termes. Ce qui chamboulerait les axiomes d'Einstein et autres. Bref, et pourquoi l'univers, la masse, la physique, la science, le monde, TOUT ne serait pas modulable, modifiable, pourquoi même serait-ce établi, serait-ce "ainsi et pas autrement", pourquoi il y aurait-il des règles qui expliqueraient les choses de la vie, du monde, de l'Univers tout entier? Qui ne me dit pas que tous les milles ans, ces théories sont vrais, et qui ne me dit pas que sur une période de temps encore plus larges elles ne le sont plus, qui ne nous dit pas que c'est une question de Temps qui comme une boîte mélangerait tout l'univers et varierait ainsi le monde et tout ce qui semble exister, tout en restant un minimum cohérent.... ?

Bref, de là, j'en retourne à simplement ceci : L'âme est comme Dieu.
Ce n'est pas démontrable car on ne sait pas vraiment ce que c'est, c'est une vague idée spirituelle. Ce n'est pas encore démontrable de l'existence de Dieu car ce n'est qu'une vague idée, et encore c'est une idée qui est encore plus évoluée que l'âme, qui a ses critères alors que l'âme........Même le dictionnaire nous laisse dans quelque chose d'incompréhensible.

Et le sujet de départ était la Mort, si l'âme existe, on imagine qu'elle s'échappe après la mort, sous-entendus que le corps n'est rien et que seule l'âme fait l'être. Idée étrange non? On arrive au bouddhisme et l'hindouisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
troll
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Masculin Nombre de messages : 480
Age : 40
Localisation : oullins
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: La mort.   Ven 18 Mai - 16:23

Monsieur Wikipédia n'as pas la science infuse c'est écrit par des humains faillible par définition
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drakaon
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Masculin Nombre de messages : 99
Age : 45
Localisation : plouguerneau
Date d'inscription : 30/10/2006

MessageSujet: Re: La mort.   Ven 18 Mai - 16:28

Citation :
On arrive au bouddhisme et l'hindouisme.

pour plus de détails je vous conseillerait de lire le livre de d'zyan, un des plus vieux texte de l'humanité ecrit vers 5000 ans avant J-C découvert dans une grotte de l'himalaya, traduit et expliqué sous le titre de "la doctrine secrete"en 6 tomes, texte fondamental dans l'explication de l'univers et de l'evolution de l'homme et des religions. Certes il s'agit d'un ouvrage ésotérique mais troublant par plus d'un aspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imrul.jeun.fr/
Gaya
Chrysalide
Chrysalide
avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: La mort.   Ven 18 Mai - 17:23

Monsieur Wikipédia est loin d'avoir la science infuse, c'est clair. Beaucoup de ses articles sont même soumis à caution. Quand à la science, ayant une petite formation scientifique, je sais à quoi m'en tenir. Toute la physique moderne tient par des équations mathématiques. Les mathématiques sont LA science, c'est à dire à la fois la plus complète, la plus rigoureuse, et la plus abjecte. Les mathématiques ne tiennent que par des conventions. LA grande convention, c'est "on ne peut pas diviser par zéro". Parlez-en avec un prof de math, demandez lui pourquoi. Il répondra soit par un langage pseudo ésotérique sur la limite en zéro de la fonction inverse, soit, si on insiste un peu, par la phrase terrible (mais vrai) "c'est par convention". Seulement voilà : ces mathématiques qui ne tiennent que par des conventions de ce type donnent l'existence à la "science physique", qui à le mérite d'expliquer de façon rationelle les choses. Cela ne veut pas dire que c'est la vérité, mais au moins on peu la comprendre.
Par nature, je suis un scpetique, je doute. Je me méfie de tout dogme, qu'il soit religieux ou scientifique. Et la science, aujourd'hui, nous énonce ses théories et conclusions comme une religion dogmatique, dont les chercheurs seraient les prêtres. Je fais tout de même une légère différence : la science est par définition rationnelle. Limité, certes, à notre champs de perception (temporel aussi, oui Kirjava), mais existant tout de même. Les réponses de la science sont inexactes, limités, mais rationnelles.
Je ne crois pas qu'il y ai de règles régissant tout, expliquant pourquoi les choses sont ainsi et pas autrement. Mais l'existence de l'âme, c'est comme l'existence de dieu : au final, c'est une hypothèse poétique, qui soulage quand on en a besoin, mais qui se révèle absolument inintelligible. Et trop souvent à l'origine de la soumission de l'homme par un autre homme, prétendument intercesseur de la divinité.
Nihaaaaa, je me laisse emporter, une fois de plus. Désolé.
En réalité, c'est que l'âme est un concept, une idée, une vue de l'esprit, indémontrable, intengible, que l'on ne peut fixer par les simples mécanismes de la raison.
Personnellement, je suis un pragmatique : la réalité, c'est ce que je vois. Plutôt, ce que je perçois. Et "si je pense que je vole et que tu penses que je vole, alors, je vole". Ce que je perçois détermine ce qui est, du moins dans mon champs de perception. Et en dehors de ce que je perçois, ou du moins peut concevoir, rien ne peut être.
Bon, j'arrête, je crois que je m'enfonce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirjava
Insecte parfait
Insecte parfait
avatar

Féminin Nombre de messages : 690
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 05/11/2006

MessageSujet: Re: La mort.   Ven 18 Mai - 17:47

Non pas du tout. Mais je ne sais plus répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kirjava.cowblog.fr
Dess
Chrysalide
Chrysalide
avatar

Masculin Nombre de messages : 69
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: La mort.   Sam 19 Mai - 21:37

Sinon, mmoi je sort à part de se beau débat. Moi, je ne crois pas en l'âme proprement dit. Pour moi l'"âme" n'est pas palpable, ni représentable. Je vois ça comme une sorte d'énergie universel. Bon Ok, je pratique le Reïki, forcément, ça explique mon point de vue.
Sinon, je n'ai pas peur de la mort, la matière peut survivre sans conscience, sans "âme"( mort cérébral), pourquoi pas l'inverse?
Et je pourrais mourir demain que cela me ferais rien, je vis ma vis comme elle vient. Je n'ai aucun regret. Il y à même des jours où je "narguais" la mort, et cela arrivera encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaya
Chrysalide
Chrysalide
avatar

Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: La mort.   Dim 20 Mai - 2:53

En fait, j'en remet juste une couche pour m'excuser un peu de la véhémencede mes affirmations (pour quelqu'un qui prétend cracher sur les dogmes, je suis bien péremptoire, non ?), c'est juste que le point de départ de ces disgressions sur l'âme sont dût à l'évocation d'une expérience effectuée par des chercheurs, je voulais donc répondre par la science aussi. Pour ce qui est de la mort, j'ai donc déjà donné mon avis : un fin en rien, sans rien "après". Pour l'âme, n'y croyant pas, je ne crois pas en sa survivance. Et si je suis trop vindicatif à vos yeux, veuillez m'en excuser, j'ai un peu de mal je l'avoue à rester impassible devant quelque spiritualité ou religion que ce soit, et j'ai une large tendance à l'intolérance, que j'esssaye sans succès hélas de réfréner. Veuillez m'en excuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mort.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Chevalier de la mort
» Chevaliers de la Mort et Cataclysm ?
» La mort du Roi-Liche, le RP et Kirin Tor.
» [Unité Spéciale ] Le Regiment de la mort. ... MUAHAHAH
» [Ouvrage] Non-vie, non-mort : des racines, des avenirs ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Métamorphosis :: Debat et société :: ◦●◦ Débats ◦●◦-
Sauter vers: